Sélectionner une page
Inconsciemment, nous avons tendance à donner des étiquettes à nos enfants. Il est « casse-cou », elle est calme, elle est coquine, elle est grande, il est jaloux…..

 

Comme l’explique très bien cette illustration du site bougribouillons.fr, chaque comportement exprime un besoin.
En mettant des étiquettes nous définissons l’enfant comme tel, et à force de l’entendre, son cerveau y croit et agit comme tel.
N’avez-vous pas subi la même chose étant petit?
N’avez vous jamais eu un professeur qui vous a dit que vous n’arriverez à rien dans la vie ?
Ou à l’inverse,  des parents qui vous ont poussés à faire des études pour avoir un métier qui, au final, ne vous correspond pas?
N’avez-vous jamais eu l’impression de jouer un rôle ?
Ou ne vous êtes-vous tout simplement jamais posé cette question?
C’est à  la naissance de ma fille que j’ai réalisé que je n’avais jamais été moi-même et j’ai justement cette impression d’avoir toujours joué un rôle.
Le rôle de la petite fille modèle qui n’avait jamais le droit de se plaindre et qui devait absolument plaire à tous le monde pour être aimé. J’étais persuadée que si quelqu’un n’aimait pas un de mes traits de caractère alors il ne m’aimerait pas tout court.
Même adulte, j’ai continué à reproduire ce schéma n’ayant, du coup, jamais vraiment ma propre personnalité car je devais plaire à tous le monde.
Et puis j’ai eu ma fille et comme je ne voulais pas l’éduquer comme tous le monde, j’ai forcément rencontré un gros problème.
Je n’allais plus être aimée et appréciée de tous ?
C’est alors que j’ai décidé de faire une formation sur le développement personnel.
Et vous savez quoi?
Je suis enfin moi-même !
Pas sans conséquences bien sûr parce qu’il y a toujours un prix à payer. Il suffit d’en être conscient !
J’ai dû m’éloigner de certaines personnes qui n’appréciait plus la personne que j’étais devenue pour en trouver d’autres.
Finalement qu’importe que tous le monde vous aime.
C’est avec vous-même que vous allez vivre toute votre vie alors plaisez vous à vous !
Ce n’est pas sans émotions que je vous raconte cette histoire car je n’aime pas forcément étaler mon vécu mais c’est tout simplement pour vous témoignez de ce que peuvent engendrer les étiquettes qu’elles soient positives ou négatives.
Et je suis sûr que vous auriez le même genre d’histoire à me partagez.
Si vous vous sentez concerné, laissez moi vos commentaires ou mail en me disant ce que vous aimeriez savoir pour vous sentir enfin vous-même. Je prépare justement des programmes qui peuvent vous aidez alors n’attendez pas trop afin que je puisse le personnaliser au mieux pour vous satisfaire.
Attention, pas de panique si vous donnez souvent des étiquettes à vos enfants ou que votre entourage le fait.
Voici quelques conseils pour arrêter ou « réparer » si la phrase a déjà été dites.
Optez plutôt pour dire que c’est son comportement qui est comme ça et pas lui. Comme toute nouvelle habitude ce n’est pas facile au début mais justement après ça devient une habitude 😉.
Par exemple,
« elle a un air coquine » ou, « elle a des mimiques de coquine » plutôt que « elle est coquine »,
« elle grandit » plutôt qu' »elle est grande » (je sais que ça paraît être un compliment mais dire souvent tu es grande invite l’enfant à penser qu’on attend de lui qu’il soit grand et le contraint à avoir un comportement de grand par peur de décevoir l’adulte).
« Il a un comportement compliqué en ce moment car il ne doit pas être bien »  plutôt qu’ « il est infernale en ce moment, j’en peux plus il est ingérable »
N’oubliez pas que vos enfants entendent tout et peuvent être blessés par vos propos même si pour vous ils paraissent anodins.
Faites de même si quelqu’un de votre entourage lui met une étiquette, ce n’est pas toujours facile de le faire car on a peur de vexer. Si vous avez vraiment cette peur, et que c’est régulier, prenez votre enfant à part et discrètement expliquez lui que cette personne lui a dit ça mais que ce n’est que son comportement de ce moment là.
Laissons à nos enfants leurs mimiques enfantines sans les étiqueter de stéréotypes d’adultes.
Laissons les grandir à leur rythme sans pression.
Laissons les être eux même.
Mais surtout, donnons leur la possibilité de l’être en leur souhaitant de le rester un maximum pour qu’ils puissent devenir des adultes accomplis et heureux.
Car c’est tout ce que nous souhaitons pour nos enfants.
Laissez moi vos commentaires pour me partagez votre opinion à ce sujet.
Inscrivez vous à mon blog et ma chaîne YouTube pour recevoir un mail ou une notification dès qu’un nouvel article ou vidéo sort.
N’oubliez pas s’aimer et se respecter est primordiale pour une vie saine et sereine.
Je vous souhaite de passer une belle journée et à bientôt sur le blog et la chaîne YouTube bien dans ses baskets.
Marine

Bonne nouvelle ! J'ai créé un guide pour avoir une autre vision de la vie afin d'élever ses enfants et se sentir mieux au quotidien.

Recevez gratuitement les 10 points à mettre en place pour changer votre vie !

Merci pour votre confiance !