Sélectionner une page

Cela peut paraître être un acte anodin mais moucher son bébé peut s’avérer plus compliqué que ce que l’on pensait et surtout ça peut être traumatisant chez l’enfant.

Pourquoi se moucher le nez?

Nous nous mouchons le nez pour enlever les « crottes de nez » qui sont inconfortables ou surtout lors d’un rhume pour nous permettre de mieux respirer en enlevant le mucus qui grossit et s’épaissit lorsque nous sommes enrhumée.

A la maternité, on nous conseille de moucher notre enfant tous les 2-3 jours, de lui tenir la tête sur le côté et de lui mettre du sérum physiologique dans le nez puis de faire pareil de l’autre côté.

Savez-vous que moucher le nez de son bébé sans le prévenir ou en le forçant fait partit des « douces violences » que l’on peut faire à notre enfant?

Les « douces violences » sont des actes, paroles ou gestes que nous faisons régulièrement et qui peut blesser physiquement et/ou psychologiquement notre enfant. Ce sont des actes souvent inconscient de l’adulte qui ne veut pas blesser son enfant mais fait cela car il a certainement subi les mêmes et ce sont devenus des habitudes. Or, ces « douces violences » blesses et surtout isolent l’enfant qui se sent mis à part ou dévaloriser.

J’écrirai un article plus détaillé à ce sujet mais pour l’instant, voyons comment faire pour que ce moment soit agréable (le plus possible) pour tous.

 

1. Pourquoi et à quel moment?

Souvent, nous mettons en place des habitudes, rituels, et oublions le principal. Si notre enfant, bébé refuse de se faire moucher, prenons du recul.

Est-il enrhumé?

Si la réponse est non est-ce vraiment nécessaire de lui faire subir cela? Ou est-ce que ça peut attendre un moment où il sera plus réceptif et où le mouchage se passera bien mieux.

Si la réponse est oui, voyons quels méthodes nous pourrions utiliser pour que ce moment reste agréable pour tous car n’oublions pas que l’objectif est de moucher bébé pour qu’il puisse être soulagé, dégagé, qu’il puisse mieux respirer ou même manger et non pas rentrer dans un rapport de toute puissance que l’adulte sait si bien faire. Parce que oui, bien souvent, nous rentrons sans forcément nous en rendre compte dans un rapport de force, de pouvoir ou nous montrons notre toute puissance face à l’enfant. Tout simplement car ce sont des croyances ancrées où l’adulte doit se faire respecter et l’enfant obéir !

Préférez le rire et la patience qui, certes, demande plus d’énergies mais sont bien plus efficaces.

Faites également bien attention au moment de votre demande. Si vous lui demander d’aller se moucher le nez en pleine activité, cela risque d’entraîner un refus immédiat.

 

2. Quels sont les actes bienveillant à pratiquer pour le bien être de bébé ?

La première des choses est l’explication ! C’est LA chose à faire à chaque fois même lorsque votre enfant sera plus grand il n’est pas question d’arriver par derrière et de le moucher. Vous aimeriez qu’on vous le fasse vous? Expliquez et, lorsqu’ils sont petits, préparez tous le matériel afin de pouvoir passer à l’action tout de suite après l’explication pour que ça reste cohérent pour le bébé.Les autres actes bienveillants à mettre en place sont tous les actes que vous pensez nécessaire au bien bien être de votre enfant c’est à dire le relever après lui avoir mis le sérum physiologique dans le nez afin qu’il puisse déglutir. Ça peut être de tout simplement le rassurer et lui faire un grand sourire. C’est choisir et adapter son matériel selon l’évolution et le comportement de votre enfant face a celui ci. Je donne quelques exemples dans ma vidéo. Je vous met le lien ici.

 

3. Respecter son intimité, sa pudeur.

Se moucher le nez est quelque chose que l’on aime faire seul. On se sent souvent gêné d’ailleurs quand on est en pleine discussion et qu’on sent qu’il faut qu’on se mouche… Souvent on se tourne ou on se lève pour ne pas le faire devant la personne à qui nous sommes en train de parler. C’est pareil pour les bébés ! Respectez leur intimité. Pierre, Paul ou Jacques n’a pas besoin d’assister à ça encore moins si ce moment se passe dans les cris et les larmes. C’est quelque chose d’intime qui ne regarde personne seulement l’enfant et la personne qui s’en occupe.

 

4. Ne sous-estimez pas le traumatisme.

Premièrement, nous sommes souvent debout limite « allongé » au dessus de l’enfant puis nous lui maintenons la tête pour lui mettre un liquide dans le nez. Qui soit dit en passant n’est pas du tout agréable. Si vous ne l’avez jamais fait je vous conseil de le faire pour vous mettre a la place de votre enfant. Ensuite le bébé sent et voit quelque chose sortir de lui ce qui, à cet âge peut être choquant car il n’a pas encore toute la conscience nécessaire pour comprendre le mécanisme de son corps et voir quelque chose sortir de l’intérieur de lui peut vraiment le traumatiser.

 

5. Quels sont mes astuces ?

Dans ma vidéo je vous parle d’une seringue qui m’a beaucoup servie pour moucher ma fille. Au moment de la vidéo ça faisait un bon moment que ma fille n’avait pas été enrhumée et je me suis donc tromper dans les dosages et matériels 😬.Une petite cuillère ne suffira pas pour mettre le sérum physiologique mais plutôt une petite assiette creuse ou une coupelle et mettez 3 ou 4 sérum physiologique. Si vous avez le choix, acheter une grosse seringue, celle que l’on m’a vendu ici est trop petite ça fait l’affaire mais je voit la différence sur l’efficacité (pression). Et comme nous sortons tout juste d’un rhume et que ma fille a grandit, j’ai une autre astuce à vous donner avec cette seringue. Je vous dit dans la vidéo que l’embout est assez large pour aspirer les crottes de nez. Ben le mieux est encore de leur faire faire. Ma fille le fait toute seule et elle y arrive encore mieux que moi et il y a moins de risque que je lui fasse mal. Je me suis bien entendu renseigné sur les effets de la pression dans le nez pour savoir si il y avait des risques ou pas et le seul risque est une micro fissure des vaisseaux sanguins mais ils marquaient que ce n’était vraiment rien et indolore.

J’utilise aussi un coton tige lorsque je vois qu’elle a pas mal de crotte de nez au bord. on chante même parfois : « à la pêche aux crottes de nez, il faut toutes les attrapées ! ». Ça peux être une solution lorsque vous voyez que votre enfant n’est pas du tout volontaire au mouchage. Il peut, selon l’âge, le faire lui même sous votre surveillance bien sûr !

Dès que les symptômes apparaissent, je met une tranche d’oignon coupé en cubes dans un récipient que je dépose au pied du lit de ma fille. Les soufres contenus dans l’oignon vont dégager de l’essence efficace pour soulager le nez bouché et dégager les voies respiratoires. A renouveler à chaque siestes et nuits. Résultats garanti !

Mais je dirai que ma plus grande astuce est d’écouter ma fille et de faire en fonction de son besoin du moment !

Je précise que tous mes conseils sont valable uniquement pour des enfants qui sont juste enrhumés. Je ne parle pas des bébés qui ont des bronchiolites ou autres. Là forcément les choses sont différentes même si la bienveillance doit être de appliquée dans toute situation.

Pour finir, j’aimerais surtout souligner dans cet article la position de l’adulte et les croyance infondées. Ne restez pas sur cette toute puissance de l’adulte, nous pouvons nous faire respecter par notre simple posture. L’enfant n’a souvent pas la maturité nécessaire pour se servir de nous. C’est seulement une erreur d’interprétation de notre part. Ce serai vraiment dommage qu’un moment déjà compliqué pour l’enfant devienne un cauchemar et le traumatise.

Je vous laisse me dire en commentaire quelles sont vos astuces et si vous avez essayé les miennes et ce que vous en avez pensé.

N’oubliez pas, s’aimer et se respecter est primordial pour une vie saine et sereine.

Sur ce, je vous souhaite de passez une excellente journée et à bientôt sur mon blog et ma chaîne youtube « biendanssesbaskets ».

Marine

Bonne nouvelle ! J'ai créé un guide pour avoir une autre vision de la vie afin d'élever ses enfants et se sentir mieux au quotidien.

Recevez gratuitement les 10 points à mettre en place pour changer votre vie !

Merci pour votre confiance !